“Comment j’ai vaincu ma peur des humains” – court métrage en préparation sur ma phobie des araignées !

 

Comment j’ai vaincu ma peur des araignées

J’étais arachnophobe.

Si j’ai choisi de faire un film pour promouvoir les araignées, c’est parce que malgré ma phobie, je suis bien consciente qu’elles ne méritent pas la cabale dont elles sont victimes.

En commençant ce projet, j’étais totalement phobique, au point que je ne pouvais même pas toucher un dessin d’araignée !
Du coup, j’ai cherché des moyens détournés pour faire un film sur l’araignée sans araignée à l’image. Je pensais par exemple, garder le point de vue de la bête, en faisant un split screen en huit parties (son nombre d’yeux) sur son environnement.

Mais je ne faisais que contourner un problème, refuser la confrontation avec l’animal !

Si je veux que le monde entier, ou au moins une partie des spectateurs du film ait moins peur des araignées, il va falloir que je commence par vaincre cette phobie moi-même.

Alors j’ai commencé à me documenter sur l’aspect scientifique de cette terreur à 8 pattes. Encyclopédies, dessins scientifiques, vie et mort de l’animal, … Puis je me suis intéressée à l’aspect psychologique de l’arachnophobie et la méthode pour en sortir.
Elle est en fait très simple.
Il suffit, comme pour toutes les phobies d’intégrer l’élément phobique dans son environnement, de manière progressive.

J’ai aussi lu et appliqué les exercices de ce livre

Enfin j’ai fait des investigations écologiques qui m’ont permis d’explorer sur le terrain, différentes espèces. Et j’ai atteint mon objectif : prendre une araignée dans la main (sans crier, pleurer, ni me cacher).
Maintenant que j’ai réalisé ce challenge pour surmonter ma peur des araignées, je souhaite transmettre cette “guérison”.

Un film sur la phobie

Le film est construit de manière à ce qu’un.e arachnophobe puisse le regarder sans trembler.
Les premiers plans montrent Dédalia, l’héroïne du film, de très loin, toute petite, elle n’est pas du tout effrayante.

Et au fur et à mesure de l’histoire, les plans se rapprochent. Cela laisse le temps au spectateur de s’habituer à la présence de l’araignée, c’est une méthode de psychologue pour vaincre ses peurs et rassurer au fur et à mesure.

L’héroïne va même jusqu’à se pencher vers les spectateurs, en s’adressant à eux.
En inversant la phobie et en adoptant le point de vue d’une araignée, j’espère maximiser l’empathie.

Mon objectif avec ce film est que quelqu’un, un jour, me dise : “après avoir vu ce film, je n’ai plus peur des araignées.”

Peut-être toi ?

“Comment j’ai vaincu ma peur des humains” est un court métrage qui fera partie d’un programme de films, que je réalise entièrement, qui sera diffusé au cinéma. Pour en savoir plus clic ! Lesmalaimes.fr

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.